Combien puis-je emprunter ?

Combien puis-je emprunter ?

Cette calculatrice répond à la question fondamentale pour tous les acheteurs : maison de combien suis-je admissible à ? Il utilise vos revenus et dépenses et applique les règles de prêts fédérales que respectent la plupart des banques. Il puis facteurs dans votre ratio service de la dette, amortissement, taux d'intérêt, montant de l'acompte et, bien sûr, votre document-soutien des revenus.

Sur la façon dont beaucoup puis-je emprunter ? Calculatrice d'emprunt

Il s'agit d'une question posée par beaucoup de gens qui est à la recherche d'un prêt hypothécaire. Comme nous sommes tous bien conscients, chaque acheteur de la maison a une situation financière différente. Certaines personnes ont une grande quantité de capital à travailler, tandis que d'autres ont des budgets plus serrés en raison de charges et autres frais financiers.

Achat d'une maison est un long processus qui implique un certain nombre d'étapes. La première et vraisemblablement plus importante étape, est de savoir combien d'argent vous pouvez emprunter pour votre prêt hypothécaire. L'objectif principal est de trouver un montant qui est abordable pour vous et s'adapte à votre situation financière, que vous voulez éviter d'être dans le rouge autant que possible.

La calculatrice de capacité financière d'emprunt est un outil utile qui vous aidera à déterminer combien vous serez en mesure de payer. Domaines d'intérêt pour cette calculatrice comprennent votre revenu annuel, les montants de toute dettes impayées et des frais de subsistance mensuels que vous pourriez avoir. Une fois ces champs sont remplis avec les données requises, la calculatrice vous fournira un montant de l'hypothèque qui sera taillé sur mesure pour vous.

Bien que le calculateur sert de catalyseur clé dans la quête d'une hypothèque, une réunion avec votre hypothèque dédié professionnel sera plus bénéfique aussi bien. Le courtier peut répondre à vos besoins et la situation financière pour vous fournir une hypothèque abordable.

TORONTO – les plus grandes banques du Canada dire consommateurs atteignent la limite sur combien ils peuvent se permettre d'emprunter, et qui est susceptible de ralentir la croissance des prêts cette année.

Banque royale directeur général Gord Nixon a déclaré mardi qu'il s'attend de ménages canadiens commenceront à montrer plus de retenue.

"En termes de pure consommation prêts (croissance), nous allons probablement être fonctionnant à un taux beaucoup plus faible que nous avons été au cours des dernières années," il a dit une conférence de l'industrie bancaire avec un credit mutuel.

« Il n'y a aucun doute que le consommateur a été entraîné vers le haut. »

Canadiens ont profité du faibles taux d'intérêt pour les années en empruntant des sommes record qui pourraient les rendre vulnérables.

LIRE la suite : Modes de vie obtenir frugal pour de nombreux Canadiens soucieux de la dette

Les décideurs ont dit craindre qu'une hausse soudaine des taux d'intérêt laisserait beaucoup de consommateurs incapable de satisfaire leurs paiements, pouvant causer un fallout qui ondule à travers le marché du logement et les dépenses de consommation.

Statistique Canada a signalé le mois dernier que l'endettement des ménages touché un sommet inégalé durant le troisième trimestre de 2013, avancent jusqu'à 0,6 point de pourcentage à 163,7 % durant les mois d'été. L'augmentation signifie que Canadiens doivent près de 1,64 $ pour chaque dollar de revenu disponible, qu'ils gagnent en un an.

Nixon a déclaré qu'il s'attend à ce consommateur prêt croissance de rester serrés, passant par des niveaux à un chiffre moyen, pour « une longue période de temps » après plusieurs années de deux chiffres augmente.

En savoir plus : Niveaux de dette des ménages atteint haut frais

« Ce qui serait le résultat plus sain pour le marché, c'est pour qu'il y ait une augmentation régulière, ordonnée des taux d'intérêt à un niveau raisonnable, » dit-il.

Une augmentation plus lente du niveau d'endettement des Canadiens contribuerait au passage d'une dépendance à l'égard du consommateur pour la croissance économique globale, a dit le chef de la direction de la Banque de Montréal Bill Downe.

Il s'attend que les prêts aux entreprises américaines vont devenir une force plus dominante dans le secteur bancaire cette année. BMO pourrait acquérir une part de cette croissance grâce à la présence de sa banque de Harris dans le Midwest américain.

« Nous allons bénéficier de poursuite commerciale forte et croissance industrielle prêt et je pense que cela va s'étendre au Canada », dit-il.

Downe a déclaré comme consommateurs empruntent moins ils vont se concentrer sur la planification financière, comme l'épargne-retraite, qui aidera à développer ses activités de gestion de fortune.

"Pour l'essentiel, c'est un changement de la part du consommateur des emprunts et des dépenses à épargner et investir," dit-il.

LIRE la suite : La plupart choisissent de payer la dette, sauter de cotisation à un REER cette année

Alors que les Canadiens peuvent prendre moins d'une dette à l'avenir, plusieurs d'entre eux vont avoir du mal à payer leurs factures en souffrance plutôt qu'économie pour le long terme, une nouvelle enquête auprès des professionnels du risque dans le secteur des services financiers a suggéré.

Un sondage de l'analyse de score de crédit que Fico ferme dit que 32 % des personnes interrogées s'attendent que les délits de carte de crédit augmentera au cours des six prochains mois.

Et même les soldes sur les comptes qui ne sont pas délinquants devraient se pour élever, l'enquête a révélé. Environ 60 pour cent des banquiers attendre le solde moyen des cartes de crédit pour aller vers le haut, avec 9 % disant qu'ils iront probablement vers le bas.

Une grande partie de la dette proviendra vraisemblablement prêts-auto non rémunéré, qui devraient frapper leur plus haut niveau depuis le quatrième trimestre de 2012, a déclaré FICO.